UA-65298158-1

12/09/2012

Quand la RTS nous manipule par image interposée

Ce mercredi 12 septembre 2012, au journal de 19h30 sur RTS1, on nous présente un « éclairage sur la réduction de l'aide dont bénéficieront à présent les requérants récalcitrants », ceci pour illustrer les débats de ce jour sur la question au Conseil national.

Le reportage, d’une durée de 2min33, tente de nous présenter le quotidien d’un requérant d’asile guinéen, vraisemblablement à Lausanne. Rien de particulier à dire sur le reportage jusqu’au moment où on nous montre une scène où l’on voit le requérant d’asile pénétrer dans un parc public pour s’y installer. On aperçoit alors pendant quelques secondes, bien en vue sur la droite de l’écran, un panneau « Interdit aux chiens ».

 

Manipulation d'information.JPG

 

Revoir la scène en vidéo en cliquant sur le  lien ici.

 

Question : Pourquoi donc le cameraman s’est-il senti obligé de faire figurer ce panneau dans l’image, et pourquoi le responsable de l’édition l’a-t-il laissé passer ?

Pourquoi cherche-t-on à faire un amalgame par l’image entre les requérants d’asile que l’on aperçoit en arrière-plan de la scène et le chien figurant dans le panneau ?

On connaît l’efficacité des images sur l’inconscient, elle fait partie des techniques de la publicité dont elle fait la force, alors pourquoi tenter de manipuler les téléspectateurs ? Serait-ce pour mieux les culpabiliser ?

La question posée est grave, bien trop grave pour la banaliser !

Sommes-nous des adultes responsables ou de simples consommateurs d’images incapables de discernement ?

 

22:15 Publié dans Médias, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

La manipulation gauchiste continue ...

Écrit par : Victor Winteregg | 13/09/2012

@ Victor Winteregg :

Peu importe qu'elle soit de gauche ou de droite, ce qui est grave c'est la manipulation en tant que telle ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 13/09/2012

la RTS chercherait-elle à imiter Canal + champion dans les faux reportages avec caméramans incitant le citoyen filmé à répondre d'après ses propres souhaits et non en fonction de son propre ressenti.Ce fut démontré un soir avant le Grand Journal
On a même assisté à un retour de gens pris en otage dont une personne admis avoir été payée par la chaine TV en question pour faire semblant dira-t'on !
Ensuite on s'étonne du nombre grandissant de téléspectateurs ne prenant plus très au sérieux les infos!

Écrit par : lovsmeralda | 13/09/2012

@ lovsmeralda :

Je ne saurais dire si la RTS cherche à imiter Canal + que je regarde très rarement. En revanche, je sais qu'il existe des techniques de prises de vues qui permettent d'orienter, voire de manipuler, les téléspectateurs en laissant des traces d'images parfois très fugaces dans leur subconscient.

Par conséquent, soyons très prudents et critiques lors de certains reportages.

La RTS étant une chaîne publique, qui plus est financée par la redevance, elle devrait se montrer irréprochable sur ce plan là. Elle est d'ailleurs soumise à une autorité de surveillance à laquelle les téléspectateurs peuvent faire appel pour défendre leurs droits.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 13/09/2012

effectivement, et c'est loin d'être le seul reportage "tendancieux" que diffuse la TSR.. Là, on peut pas faire mieux qu'avec ce panneau en gros plan
pour donner ce ton tendancieux si génial, à l'ensemble

Bravo le cadreur! un commentaire?

Écrit par : Pierre à feu | 13/09/2012

Les commentaires sont fermés.