UA-65298158-1

12/09/2012

Quand la RTS nous manipule par image interposée

Ce mercredi 12 septembre 2012, au journal de 19h30 sur RTS1, on nous présente un « éclairage sur la réduction de l'aide dont bénéficieront à présent les requérants récalcitrants », ceci pour illustrer les débats de ce jour sur la question au Conseil national.

Le reportage, d’une durée de 2min33, tente de nous présenter le quotidien d’un requérant d’asile guinéen, vraisemblablement à Lausanne. Rien de particulier à dire sur le reportage jusqu’au moment où on nous montre une scène où l’on voit le requérant d’asile pénétrer dans un parc public pour s’y installer. On aperçoit alors pendant quelques secondes, bien en vue sur la droite de l’écran, un panneau « Interdit aux chiens ».

 

Manipulation d'information.JPG

 

Revoir la scène en vidéo en cliquant sur le  lien ici.

 

Question : Pourquoi donc le cameraman s’est-il senti obligé de faire figurer ce panneau dans l’image, et pourquoi le responsable de l’édition l’a-t-il laissé passer ?

Pourquoi cherche-t-on à faire un amalgame par l’image entre les requérants d’asile que l’on aperçoit en arrière-plan de la scène et le chien figurant dans le panneau ?

On connaît l’efficacité des images sur l’inconscient, elle fait partie des techniques de la publicité dont elle fait la force, alors pourquoi tenter de manipuler les téléspectateurs ? Serait-ce pour mieux les culpabiliser ?

La question posée est grave, bien trop grave pour la banaliser !

Sommes-nous des adultes responsables ou de simples consommateurs d’images incapables de discernement ?

 

22:15 Publié dans Médias, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook