UA-65298158-1

21/10/2014

L’utopie « Écopop »

Le 30 novembre prochain nous serons appelés à nous prononcer sur l’initiative populaire fédérale « Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles » communément appelée « initiative Écopop ». Voir le texte complet de l’initiative ici.

On aura rarement vu une initiative populaire soumise au peuple qui ne soit soutenue par aucun parti politique. Tel est pourtant la cas ici. Seule l’ASIN, l’Action pour une Suisse Indépendante et Neutre, la soutient. En scrutant la liste des membres du comité on y trouve que deux personnalités véritablement connues du monde politique : Philippe Roch, ancien directeur du Département fédéral de l'Office fédéral de l'environnement des forêts et du paysage et Secrétaire d'État à l'environnement (1992-2005) et Thomas Minder, conseiller national, industriel et surtout auteur de l’initiative populaire fédérale « contre les rémunérations abusives », laquelle a été acceptée par le peuple et les cantons le 3 mars 2013.

Mais c’est en prenant le temps d’en lire le texte qu’on comprend l’effet répulsif qu’elle suscite dans les milieux politiques.

L’initiative entend en effet inscrire dans la Constitution fédérale un taux maximal d’accroissement de la population de manière à rendre celle-ci compatible avec la « préservation durable des ressources naturelles ».

L’initiative entend également que la Confédération consacre au moins 10% des moyens qu’elle consacre à la coopération internationale au développement pour financer « des mesures visant à encourager la planification familiale ».

De prime abord, on se dit que l’initiative pose une question pertinente : comment faire cohabiter une population en expansion sur un territoire fini ?

Malheureusement la réponse, elle, n’est pas au rendez-vous. Elle est soit utopique, soit biaisée. Utopique si l’on croit pouvoir inscrire dans la Constitution un taux maximal d’accroissement de la démographie sans effets collatéraux, sans remettre en question par exemple l’équilibre social du pays, son niveau de vie, ses assurances sociales, sans parler de l’âge de la retraite qu’il faudrait bien évidemment relever du simple fait de la pyramide des âges qui serait chamboulée. On aurait alors une Suisse qui prendrait la forme d’un parc national où la nature et les habitants seraient figés, mais dans laquelle des non-résidents, les frontaliers pour ne pas les nommer, non soumis à de telles contraintes pourraient travailler. On devine immédiatement les conséquences perverses d’une telle situation. Les infrastructures de transport devraient irrémédiablement être renforcées au détriment ... de l’écologie. Et c’est à ce niveau que la réponse est biaisée, car les écologistes se tireraient ainsi une balle dans le pied !

Les remèdes préconisés par les initiants sont totalement irréalistes et surtout irresponsables. Comment peut-on en effet imaginer une seconde que la Suisse puisse conserver les nombreux avantages des accords bilatéraux avec l’UE, lorsqu’on voit les difficultés actuelles rencontrées par le Conseil fédéral pour tenter de trouver des solutions suite à l’approbation par le Peuple et les cantons de l’initiative du 9 février dernier «  Contre l’immigration de masse » dont on n’a pas encore pris la mesure ?

Quant à l’autre volet de l’initiative « Ecopop » visant à financer des mesures pour encourager la planification familiale par le biais de la coopération internationale au développement, il relève carrément de la naïveté. Si personne en Suisse, voire en Occident, ne conteste la nécessité d’avoir une planification familiale, il en va tout autrement dans d’autres continents où cet aspect relève de la culture locale et de la religion. Comment peut-on imaginer que la Suisse puisse réussir là où même des catholiques progressistes ont échoué face aux dogmes du Vatican ? Car pour être clair, c’est d’un problème de contraception dont il s’agit ici. Pense-t-on réellement pouvoir imposer l’usage de préservatifs dans les pays de culture musulmane ? Tout ceci est absurde, irréaliste et surtout arrogant !

Seuls les apprentis sorciers se laisseront séduire par « Ecopop ».

Commentaires

@Monsieur d'Hòteaux cette initiative possède en toile de fond et de manière imperceptible comme une pression à l'égard des citoyens afin de les obliger à accepter le Système de la pensée Unique et de l'enfant Unique
On sait qu'il y a beaucoup de Malthusiens au sein de nombreuses mouvances Vertes
On sait que ces partis sont adeptes des technologies les plus polluantes et plus déstabilisantes il suffit de penser aux hackers qui s'en prennent maintenant aux Smarphones
Ces derniers étaient soi disant pour relier les gens à des réseaux qui ont le sait depuis longtemps n'ont jamais été sociables excepté pour des pertes d'argent de temps
Par contre ils auront permis de contacter de jeunes utopistes devenus adeptes sans le savoir d'autres mais qui eux étaient conscients de leur pouvoir en les racolant lors de campagnes électorales
C'est tellement facile d'embobiner un électorat n'ayant pas l'expérience de la vie et quand on sait l'état du bagage intellectuel chez de nombreux jeunes on comprend aussi les nombreuses raisons qui permettent à ces mouvances de mieux les manipuler intellectuellement
très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 22/10/2014

@Jean D'Hôteaux je me permets de rajouter ceci
Amis Genevois et Valaisans méfiez vous des initiatives qui prennent l'environnement comme excuse pour mieux nous piéger car imaginez si le oui passe et que tout soudain vous vous retrouviez comme d'autres privés de containers près de vos habitats comme chez nous ou les gérances ont été dans l'obligation de les supprimer
Vous seriez obligés de courir aux déchetterie et aux heures imposées pour peu qu'elle soient respectées par ceux qui sans doute regrettent le temps des Gestapistes et qui zieuteront chacun de vos gestes au cas ou l'idée de mettre un déchet non humain il va de soi dans le contenant d'à côté
Une fois nous a suffit alors si on peut en aider d'autres à rester sur leurs gardes
Ce d'autant que certaines communes ayant trop de containers ne savent plus ou les placer
Et quand on sait ce qui se passe en Grande Bretagen ou ailleurs ou le foutoir excusez du peu régne dans chaque rue lors du passage des camions de la voierie
Il faut cesser de contaminer notre pays à ce qui ressemble de plus en plus à la maladie de la perfectionnite aigûe ,la Suisse n'a pas que je sache pour mission de briller dans tous les domaines déjà que de nombreux jeunes et parmi les Verts sont endettés jusqu'au cou

Écrit par : lovsmeralda | 22/10/2014

@ lovsmeralda :

Merci de votre contribution !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 22/10/2014

de l'utopie? soit. qu'en est-il du réel du CEVA Fr:
car RIEN ne n'est fait dans le 74 où le CEVA reste dans les tiroirs,
dans l' "attente du financement des dettes fr par les suisses" !!!!!!

cf l'hebdo 74, soutenu par Pascal Decaillet: l'Arc fixe sa feuille de route
et précise que les suisses doivent payer les déficit du transport français:

"si la part de 40% de la Compensation financière genevoise destinée à financer les déficits d'exploitation des lignes de transport publics ne suit pas, tout développement de l'ARC en matière de transport est voué à l'échec"
wwww.hebdo74.fr

Qui peut dire si les travaux du CEVA sont en route côté fr 74?
Qui a vu l'once d'un début de travaux pour ce tram devant rallier la gare des Eaux-Vives à la gare d'Annemasse?

pendant que les élus de Gaillard l'affirment: le CEVA, c'est dans les tiroirs.

et ce, après s'être fait construire aux frais de ces fonds de développement transfrontaliers 2 gros immeubles proches de la gare d'Annemasse, soit-disant pour ce CEVA responsable devant accueillir de nouveaux fonctionnaires ...

mimi non, tout ce schmilblick profitant à quelques fonctionnaires soit-disant élus, non? disons merci au petit prince

Écrit par : pierre à feu | 22/10/2014

@ pierre à feu :

Merci de votre commentaire, mais mon billet traite de l'initiative Ecopop, pas du CEVA !

Cela dit, j'ai pris connaissance de l'article ("L’ARC fixe sa feuille de route") que vous citez, dans "hebdo74.fr".

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 23/10/2014

certes : ce n'était qu'un pas d'une utopie à l'autre
et Bonne soirée à vous également

Écrit par : pierre à feu | 23/10/2014

Mais tout est relié par......................... l'imposture!

Écrit par : degoumois dominique | 23/10/2014

@degoumois dominique, histoire de nous endormir: cherchez et dites-nous où vous aurez trouvé des travaux du CEVA dans le 74

Écrit par : pierre à feu | 23/10/2014

Vous dites que l'initiative est utopiste : "Utopique si l’on croit pouvoir inscrire dans la Constitution un taux maximal d’accroissement de la démographie sans effets collatéraux, sans remettre en question par exemple l’équilibre social du pays, son niveau de vie, ses assurances sociales, sans parler de l’âge de la retraite qu’il faudrait bien évidemment relever du simple fait de la pyramide des âges qui serait chamboulée. "

Je crois que vous avez mal compris le sens de l'initiative. Elle ne prétend en aucun cas qu'il n'y aura pas d'effets collatéraux, sur l'équilibre social du pays, son niveau de vie etc. Elle considère simplement que tous ces effets collatéraux négatifs sont moins grave qu'un accroissement continu élevé de la population. Un simple choix entre la peste et le choléra si vous voulez.

Écrit par : asf | 24/10/2014

@ asf :

Je pense avoir parfaitement compris le sens de l'initiative, mais j'admets bien volontiers qu'il s'agit d'un choix entre deux maux.
En ce qui me concerne, je choisis le moindre mal !

La question est de savoir si nous voulons administrer une thérapie génique, autant dire un remède de cheval, à un patient (la Suisse) qui souffre d'un coup de soleil.

Merci de votre intervention !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 24/10/2014

"En ce qui me concerne, je choisis le moindre mal !"
Le système suisse actuel rappelle le jeu de l'avion, ou le système de Ponzi. Même Simonetta Sommaruga l'a dit ce matin, en soulignant que les rentes suisses dépendent du nombre d'étrangers qu'elle arrivera à convaincre de venir ici pour payer les assurances sociales de ce pays. Pou payer les rentes de huit millions de personnes, il faut 12 millions de personnes. Ce qu'elle oublie de dire, c'est que pour payer celles de 12 millions, il faut entre 18-20 millions de personnes en Suisse. Et ainsi de suite...
La seule et unique solution du système de Ponzi, c'est d'en sortir le plus vite possible, et évidemment que cela va faire mal. Vous, vous proposez que vos enfants s'écrasent dans le mur que nous propose cette nouille de Sommaruga.
Alors entre deux maux, quel est le moindre ? Celui qui vous toucherait, ou celui qui réduira la vie de vos enfants à zéro un peu plus tard ?
Vous ne seriez pas un peu égoïste, Jean d'Hôtaux ?

Écrit par : Géo | 11/11/2014

A défaut de croire aux chimères, vous feriez bien de prendre très au sérieux les menaces de cyber-attaque sur le réseau électrique suisse autour du 30 novembre prochain. La catalogne vient d'annoncer l'attaque qu'elle a subi lors de sa récente votation.
Un homme avertit en vaut deux!

Écrit par : Corélande | 11/11/2014

@ Géo :

" Vous, vous proposez que vos enfants s'écrasent dans le mur que nous propose cette nouille de Sommaruga. "

Je pense au contraire que les risques que comporte une acceptation de cette initiative aberrante sont sans commune mesure par rapport aux inconvénients de la situation actuelle. Une situation certes très imparfaite.
Vous me posez la question de savoir si je ne serais pas un peu égoïste. Curieuse question posée à un adversaire d'écopop, alors que ce sont surtout les partisans qui sont perçus comme tel ! Je vous répondrai honnêtement oui, peut-être bien que je suis un peu égoïste, dans certains domaines, lorsqu'il s'agit de ma tranquillité par exemple, ce qui peut vous sembler paradoxal vu ma prise de position sur le sujet dont il est question. Sur le plan matériel en revanche je ne le pense pas.

Je pense surtout qu'il y a d'autres mesures bien moins radicales et beaucoup moins dangereuses que celles que propose "écopop" pour modérer la croissance économique : la fiscalité, la législation sur la protection de l'environnement et du paysage, etc.

Ce que l'initiative "écopop" demande, c'est quasiment un retour au moyen-âge, en tous les cas des risques tellement énormes que pour ma part je refuse de prendre.
Cela dit, et contrairement à Simonetta Sommaruga, je vois pour ma part aucune trace de xénophobie dans cette initiative. Ma position ne repose que sur des critères économiques et par ailleurs je me refuse à voir mon pays, la Suisse, être isolé au centre de l'Europe. Non, je ne veux à aucun prix que la Suisse se transforme en une sorte de réserve "d'indiens" ou à un Ballenberg géant, car c'est bien cela que vise "écopop" !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 11/11/2014

@ Corélande :

Votre commentaire est hors sujet !
Que viennent faire ici les menaces de cyberattaques sur le réseau électrique suisse alors qu'il est question de l'initiative "écopop" ?

Sachez toutefois que de telles menaces sont fréquentes et récurrentes. On appelle cela des "hoax", autrement dit des "canulars informatiques", des rumeurs qui s'amplifient au gré des informations relayées par la presse, lesquelles inquiètent les responsables des installations visées qui demandent à leur tour des garanties à leurs fournisseurs, lesquels proposent des prestations préventives, facturées comme il se doit. La rumeur s'amplifie d'autant plus que l'échéance approche.
C'est exactement ce qu'il s'est passé lors du passage à l'an 2000 où la presse nous annonçait un effondrement du réseau électrique suisse.

Hoax :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hoax

Ultime précision pour vous rassurer. Sachez qu'en Suisse, tout au moins, les réseaux informatiques utilisés pour la conduite du réseau électrique, sont totalement découplés d'internet. Ce sont des réseaux spécifiques dédiés à ce seul usage, précisément pour éviter ces risques de cyberattaques.
C'est "un homme averti" qui vous le dit, ceci en parfaite connaissance de cause !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 11/11/2014

Suite à la dernière intervention de Géo, soit vous n'avez pas compris, soit vous vous défilez.

Alors pour mettre les points sur les i: il vous dit que nous sommes dans une fuite en avant et qu'il vaut mieux s'attaquer au problème maintenant, car demain cela sera encore plus difficile, encore plus douloureux. Votre égoïsme consiste dans le fait que vous ne voulez pas subir vous-même les inconvénients d'une limitation de la croissance qui interviendra tôt ou tard, sauf que plus tard ce sera, plus il y aura de dégâts... pour les générations à venir. Bref, pour préserver votre "tranquillité" vous acceptez de sacrifier bien davantage d'autres personnes.

Face à des destructions massives de la nature et des espèces animales et végétales, votre égoïsme se manifeste dans le fait que vous ne voulez pas leur laisser la place de (sur)vivre en soutenant une croissance démographique démentielle. Vieille rengaine judéo-simalo-chrétienne: "Croissez et multipliez!" mais malheureusement le corollaire est: transformez tout en désert! Mais avant il y aura des guerres.

L'humanité succombe à l'hybris.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hybris

Je vote OUI, car il faut donner un signe face à la folie.

Écrit par : Johann | 12/11/2014

"Curieuse question posée à un adversaire d'écopop, alors que ce sont surtout les partisans qui sont perçus comme tel" C'était bien le but de ma remarque...
Il me semble que vous n'avez pas compris mon commentaire. Que répondez-vous à l'argument "système de Ponzi" ?
Avez-vous fait l'expérience de visiter le site du service topographique fédéral qui montre l'évolution du territoire à partir de l'historique des cartes ? Désirez-vous construire jusqu'à ce qu'il ne reste plus un seul mètre sans béton sur le Plateau suisse, pour réaliser le rêve de nos universitaires qui le considère déjà comme une seul ville de Zurich à Genève ?
En quelques mots, voulez-vous en 2030 d'une Suisse à 12 millions d'habitants ou à 9 ?

Écrit par : Géo | 12/11/2014

Ecopop revient à réintroduire le permis saisonnier d'antan !
Entre le regroupement familial et une natalité bloquée à 0,2 %, cela revient à peu de choses près à la même conclusion.

A chacun maintenant de voter en son âme et conscience.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12/11/2014

@ Johann,

Merci de vos propos péremptoires et de votre jugement à mon égard !

Libre à vous si vous souhaitez vous suicider en votant oui à cette initiative aberrante. Le problème c'est que vous entraînerez tout un pays dans votre sillage.
Avec "écopop", on vous offre une bombe atomique et vous vous précipitez pour appuyer sur le bouton ...
En cela, c'est vous qui vous comportez en irresponsable et en égoïste en imposant aux autres votre vision régressive.
Quant à moi, je pense avant tout à la pérennité en votant non.
Encore une fois il existe d'autres moyens pour maîtriser la croissance sans faire tout sauter !

Restons-en là !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12/11/2014

Milan et Lausanne vous remercie de votre savoir naïf, tout comme moi!

Écrit par : Corélande | 12/11/2014

@ Géo,

Si Géo, je pense vous avoir parfaitement compris !

Quant au système de Ponzi, toute l'économie mondiale et les systèmes sociaux sont basés sur la croissance. Ensuite il s'agit de rester dans la mesure. La question fondamentale qui se pose ici est celle de savoir si l'économie de notre petite Suisse et les décisions politiques que nous prenons ici sont susceptibles d'impacter la croissance mondiale. Permettez-moi d'avoir de sérieux doutes à ce sujet.
Je ne crois pas pour ma part que la Suisse puisse se replier dans une réserve, autant dire un "champ stérile" au sens médical, en se protégeant de toutes les misères du monde sans en subir elle-même des effets collatéraux.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12/11/2014

"susceptibles d'impacter la croissance mondiale" Mais on s'en fout, de la croissance mondiale ! Quelle interprétation faites-vous donc d'Ecopop ? Et on s'en fout aussi qu'un Français qui roule en voiture en France pollue autant qu'un Français qui roule en Suisse, argument de Sommaruga qui est bien la plus grande bêtise que j'aie jamais entendu de ma vie, et cela vient d'une conseillère fédérale !
la Suisse de par sa position en Europe et sa non-appartenance à ce désastre qu'on appelle Union européenne voit affluer les élites de ses voisins, super-formés (souvent beaucoup mieux qu'en Suisse, qui se refuse ou qui ne peut former des médecins ou des ingénieurs parce que le niveau de ses écoles - surtout à Genève - est beaucoup trop bas pour faire de telles études...) et habitués à des salaires bien inférieurs aux salaires suisses. Quelle aubaine pour économiesuisse ! Mais cet afflux de 100'000 personnes par an a des conséquences à tous les niveaux. Ai-je vraiment besoin de les rappeler ? La Suisse devient une boîte à sardines, est-ce là votre idéal ? En quoi cela concerne -t-il le reste du monde que nous voulions préserver un peu notre cadre de vie déjà fortement abîmé ? Croyez-vous que vous pouvez vous établir au Luxembourg aussi facilement que ça, ou à Monaco ? Pourquoi ce qui est une évidence aux yeux des Européens pour le Luxembourg et Monaco devient un problème pour la Suisse ? Parce que nos autorités ont signé pour la liberté de circulation il y a quelques années, en nous promettant qu'il n'y aurait selon leurs prévisions que quelques 8 à 10 mille personnes de plus par année. On a eu la bêtise de les croire, il faut maintenant réparer cette erreur...
Tout aussi cordialement !

Écrit par : Géo | 12/11/2014

"suicide, initiative aberrante, bombe atomique, irresponsable, égoïste, vision régressive."

A ce point de caricatures, effectivement il n'y a plus de débat.
L'initiative ne tue personne. Parler dans ce contexte de "bombe atomique" est une saloperie par rapport à toutes les victimes réelles. Toutes ces exagérations pour conserver votre petit confort matériel, votre "tranquillité" parce qu'en définitive il s'agit principalement de cela.

Que veut dire "maîtriser la croissance"? La freiner? La stopper? En fait cela ne veut rien dire, juste un slogan pour se donner bonne conscience, alors même que vous avouez bêtement que "toute l'économie mondiale et les systèmes sociaux sont basés sur la croissance." (Et échappe pour l'essentiel à tout contrôle démocratique.) Mais, mais, mais, vous êtes un dangereux révolutionnaire! Qui veut saper l'économie mondiale. Nan, je plaisante. Vous voulez que rien de change et peu importe si l'"économie mondiale" va dans le mur et dans la guerre. Vous savez quand les ressources sont limitées, c'est le plus fort qui écarte les autres pour y accéder. Des exemples? Tous les jours.

Voyez-vous mon "égoïsme" consiste dans le fait que je souhaite que tout être humain sur cette planète puisse jouir de notre standard de vie ici en Suisse, tout en ayant conscience que cela n'est possible que si l'humanité s'arrange pour décroître rapidement en nombre. Votre égoïsme à vous consiste dans le fait que vous n'en avez rien à faire que des millions de personnes crèvent de maladies, de malnutrition ou des guerres parce qu'ils sont trop pauvres.


"Quant à moi, je pense avant tout à la pérennité en votant non."

Pérennité de la guerre. Qui a déjà fait "sauter" plusieurs pays et en a vassalisés d'autres, dont le nôtre. Ecopop ne fera rien "sauter" du tout, si ce n'est de joie.

Écrit par : Johann | 12/11/2014

Après Infrarouge, on se prend à penser que Ecopop pourrait bien passer. Les opposants à cette initiative n'ont tout simplement pas un seul argument autre que le fric facile et à court terme. Pas sûr qu'il y ait une majorité d'idiots de ce tonneau-là en Suisse. Et puis, beaucoup d'entre eux aimeraient pouvoir jouir un peu de leur confort pour lequel ils se démènent tant. Les opposants à Ecopop sont prêts à foutre en l'air ce pays, mais ils ont des villas dans tous les coins branchés de la planète pour quand ce ne sera plus vivable...

Écrit par : Géo | 12/11/2014

"A ce point de caricatures, effectivement il n'y a plus de débat." Exactement la même chose à infrarouge ce soir!

Depuis 60 ans que le monde entier aide l'Afrique en finançant les mercedes pour leurs dirigeants, et que l'on sait clairement aujourd'hui que cela n'a jamais été une réussite, nous pouvons aider les femmes à s'émanciper par un accès à un planning familial régulateur.
Doit on vous rappeler messieurs, que les femmes de l'occident ont bénéficié d'un tel programme et que c'est certainement grâce à cela que nous avons prospérer allègrement et en avons tous bien profités.

Je vous le demande: Pourquoi et au nom de quoi vous ne voulez pas offrir cela aux femmes des pays en développement?!?!?!?

Merci Monsieur Roch, et beaucoup d'enveloppe sont déjà fermées, voire expédiées.

Écrit par : Corélande | 12/11/2014

@ Johann,

Pensez-vous réellement que l'initiative "écopop" contribuera à faire décroître la population mondiale comme vous le laissez entendre ?
C'est tout à fait irréaliste. Comme si la Suisse était investie d'une mission divine, celle de sauver la planète à elle seule !

Par ailleurs que savez-vous de mon "égoïsme" supposé et de mon tout aussi supposé "confort matériel" ?
Je vous trouve bien belliqueux pour défendre des causes comme le paupérisme et la malnutrition.

Je maintiens qu'écopop est extrêmement dangereuse car les conséquences en sont imprévisibles !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12/11/2014

@ Géo,

J'ai regardé "Infrarouge" moi aussi mais j'ai été assez déçu par la qualité du débat qui n'était pas à la hauteur des enjeux. Le combat de coqs entre Philippe Roch et Robert Cramer ne l'a pas rehaussée. La prestation de Cramer notamment, a été particulièrement faible ...

Je vous laisse à vos appréciations et qualificatifs s'agissant des opposants - dont je fais partie - pour vous rejoindre sur l'incertitude quant à l'issue du scrutin.

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12/11/2014

@ Corélande,

Vous parlez de "planning familial régulateur" censé émanciper les femmes africaines, si je vous ai bien compris. Mais comment entendez-vous le mettre en place dans des pays de cultures totalement différentes de celle que nous connaissons en Europe ?
"Planning familial régulateur" cela ne signifie rien d'autre que faire de la "contraception", ceci dans des pays où règne souvent la polygamie et où le taux de natalité fait la fierté du patriarche ...
S'il est un point où l'initiative est vraiment utopique, c'est bien celui-là.

Si l'on veut véritablement lutter pour l'émancipation des femmes de ces pays, il faudrait avant tout commencer par les scolariser.

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12/11/2014

En effet, nous ne sommes pas ici sur le CEVA, allez savoir pourquoi il est apparu. Mais je redis rapidement à "pierre à feu" ce que je lui ai dit sous un autre billet, les travaux en France pour le CEVA commenceront au printemps prochain, ce sont les travaux les plus simples du tracé. Et qualifier de "tram" ce RER sous-terrain qui amènera les CFF sur toute la rive gauche est très amusant.

Quant à Ecopop, j'ai suivi le débat Infrarouge aussi, je crois que les opposants ont un peu peur qu'une grosse surprise n'arrive, à nouveau... En tout cas j'ai été impressionné par M. Roch, qu'il soit ici remercié.

Par ailleurs, j'abonde dans le sens de "Geo" car cela fait longtemps que je dis que ces raisonnements selon lesquels il faudrait toujours plus de personnes pour financer les retraitent auront mathématiquement une limite.

Je félicite les initiants pour leur travail -tout comme tous ceux qui lancent des initiatives-, en espère un oui plus grand encore que pour le 9 février.

Écrit par : JDJ | 13/11/2014

Autrefois on est allé dans les usines en Chine pour parler avec succès contraception avec les ouvrières et leur faire précisément comprendre pourquoi et comment selon les circonstances socio-économiques la famille nombreuse n'est pas tant signe ou preuve de puissance paternelle que d'irresponsabilité.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/11/2014

"Si l'on veut véritablement lutter pour l'émancipation des femmes de ces pays, il faudrait avant tout commencer par les scolariser."

Et alors on nous prépare bien ici dans nos écoles, une éducation -Théorie du genre!
Pourquoi une partie de cet argent n'irait pas pour l'éducation sexuelle des jeune filles?
A votre âge ne savez-vous pas encore que "l'homme propose et la femme dispose"! Nos grand-mères qui l'avaient compris étaient déjà des régulatrices de leurs moyens de procréation!

Écrit par : Corélande | 13/11/2014

Eh Bien moi, après avoir vu Màp dimamche soir, je comprends que M. Roch n'ait pas envie de partager avec des envahisseurs les mètres carrés bucoliques qui séparent son poulailler personnel du salon de sa villa.... Parce que si on ne limite pas la progression démographique en Suisse, il risque en effet d'être dans un premier temps encerclé d'immeubles et de n'avoir plus de soleil dans son magnifique jardin de cadre retraité (l'écologie, ça a son prix, ne l'oublions pas). L'initiative écopop sert ainsi, à long terme, à préserver la fortune immobilière de la droite, pour éviter qu'on doive un jour envisager des expropriations pour construire de nouveaux logements (Genève y a songé, non ?). De plus, sous un autre angle, on relève - vu son âge et son confort de vie - qu'il n'a d'ailleurs pas non plus à se préoccuper du financement des assurances sociales à moyen et long terme celui-là.

Écrit par : cécile Bielle | 18/11/2014

"qu'il n'a d'ailleurs pas non plus à se préoccuper du financement des assurances sociales à moyen et long terme celui-là."
Par cette remarque, vous validez le fait que le système d'assurances sociales suisse s'apparente au système de Ponzi (jeu de l'avion)...

Écrit par : Géo | 25/11/2014

Continuez Géo à systématiquement informer l'opinion que ce système qui veut toujours plus de gens pour contribuer aux assurances n'est que le jeu de l'avion puissance mile. Heureusement qu'il n'y a pas que des gens cupides ici-bas ! Je me permets de prendre cet exemple également et de le dire à chaque fois que je le pourrai.

Enfin, une autre petite voix en faveur d'Ecopop, dans cet océan politico-médiatique contre : https://danijol.wordpress.com/

Écrit par : JDJ | 25/11/2014

Les commentaires sont fermés.