UA-65298158-1

27/02/2017

Bernex : Un tramway nommé Désir

L’achèvement de la ligne de tram 14 à Bernex, c’est pour quand ?

Ce qui aurait dû être une amélioration de la desserte de Bernex depuis la mise en exploitation de la ligne du tram 14 en décembre 2011, ne s’est pas concrétisé.

Depuis plus de cinq ans maintenant et malgré des promesses toujours renouvelées, le terminus provisoire du tram 14 n’a pas avancé d’un mètre en direction de Vailly et se trouve toujours perdu au milieu de nulle part, mais plus précisément entre la Croisée de Confignon, le « P+R » Bernex et la sortie de la bretelle autoroutière de Bernex.

Il manque encore 2,3 km pour achever cette ligne jusqu’à son terminus à Vailly, à l’extrémité ouest du village de Bernex (voir ici), un itinéraire qui longera la Route de Chancy.

La navette (ligne 47), puis plus récemment la ligne de bus « L », censées pallier cette lacune, ne sont en fait que des pis-aller et ne sauraient nous faire oublier les trolleybus des lignes 2 et 19, si pratiques pour se rendre au centre-ville de Genève. Par ailleurs les véhicules de la ligne 47 ne sont plus équipés de distributeurs de tickets à bord, pas de chance pour ceux qui habitent dans les environs de Bernex-Saule où le distributeur fixe a été supprimé à fin 2011.

Pour le retour à Bernex depuis Genève c’est parfois la galère. Ces attentes interminables d’incertaines correspondances, où les usagers sont exposés au vent et à la pluie, les abribus étant mal disposés et trop éloignés du quai de transbordement.

tpg,bernex,tramway,ligne 14,transport public,conseil d'etat,françois longchamp,luc barthassat

<<<<<    Le tram 14 vers un avenir incertain    >>>>>

On nous promettait initialement l’achèvement de cette ligne de tram à Vailly pour la fin de 2014. Pas de chance, en mars 2013 déjà on nous annonçait que la situation allait perdurer plus longtemps que prévu et qu’il ne fallait pas compter voir le tram arriver à Vailly avant la fin de 2017 … « au plus tôt ! » …

Renseignements pris en octobre dernier, la mairie de Bernex nous donnait les informations suivantes :

« Je peux vous confirmer que le Conseil administratif n'a de cesse, depuis de nombreuses années, mais particulièrement depuis deux ans (procédure PDQ et MZ) d'amener le Canton à réaliser l'achèvement de la ligne 14.Nous sommes tout à fait conscient que la situation actuelle est loin d'être optimale et que seule la prolongation du ligne du tram permettra d'améliorer la desserte de nos villages avec la ville, mais également de réorienter un certain nombre de ligne des rues du village. »

« Le Conseil d'Etat, par la voix de son président, nous a confirmé par écrit le démarrage des travaux de réalisation pour la fin de l'année 2018. »

Fin 2018 ? Bizarre, bizarre, ce « démarrage des travaux de réalisation » coïncide très précisément avec la fin de la législature actuelle ... Simple coïncidence sans doute ?Personne n'est dupe, car en fait de promesse force est de constater que le Conseil d'Etat dans sa composition actuelle ne s'engage pas, puisqu'il ne fait que de reporter cet engagement sur d'autres, sur le futur Conseil d'Etat en l'occurrence. Une manière de se défausser qui ne l'honore pas ...

Réflexion communiquée à la Mairie de Bernex.

Réponse d’icelle : 

« Je peux comprendre votre analyse. Toutefois, il existe depuis très longtemps un principe juridique entre les entités et les personnes qui occupent les fonctions de celles-ci. »

« Ce principe est celui de la continuité de l'Etat. Les personnes changent, l'Etat subsiste et doit tenir les engagements pris par le gouvernement précédent.En tant qu'autorité de tutelle des communes, je ne peux - pour ma part - que prendre note de l'engagement du Conseil d'Etat et requérir, très souvent, des points de situation sur ce dossier qui me tient particulièrement à cœur. »

« Ce principe de la continuité de l'Etat » est inattaquable et formellement exact. Toutefois il n'échappera à personne que ce même Etat a pris récemment de nombreuses et très coûteuses décisions d'investissements, dans le domaine des infrastructures routières et dans les transports publics notamment (cf. la récente décision d'investir 425 millions pour l'extension de la Gare Cornavin, par exemple ...). Des décisions pas toujours très opportunes d'ailleurs, dont les citoyens et contribuables sont en droit de s’inquiéter.

Placé devant des contraintes et des échéances financières, qui pourrait alors raisonnablement reprocher à l'Etat un rééchelonnement de ses investissements ? Et puis finalement, qu'est-ce qui pourrait bien contraindre le futur Conseil d'Etat d'honorer les promesses du précédent, si d'aventure il devait les trouver irréalistes compte tenu de la situation des finances publiques ? Face à une telle situation, je crains fort que le futur Conseil d'Etat doive se contenter d'arbitrer les conflits d'intérêts entre les différents projets. Nous risquerions alors de nous trouver dans un rapport de forces où l'achèvement de la ligne du tram 14 pèsera de peu de poids face à des projets politiquement beaucoup plus porteurs ...

Voilà, j’écrivais tout cela en octobre 2016 …

Las, pas nécessaire d’être un grand visionnaire, ni d’attendre l’avènement du futur Conseil d’Etat, car aujourd’hui déjà nous nous trouvons dans cette situation puisqu’on apprend que la mise en chantier de la prolongation de la ligne de tram 12 entre Moillesulaz et Annemasse a commencé depuis près d’un mois. Financé à hauteur de 40 % par la Confédération au titre de financement des projets d’agglomération, le prolongement de cette ligne est totalement situé en territoire français …

Force est d’en déduire que les intérêts de Bernex et de la Champagne ont été sacrifiés devant ceux d’Annemasse, voire de Saint-Julien puisque les travaux de prolongation de la ligne de tram 15 en direction de cette ville pourraient bien commencer prochainement eux aussi … 

Tant mieux pour Annemasse et tant pis pour Bernex …

Blague à part, pourquoi la commune de Bernex ne demanderait-elle pas son rattachement à la France si cela pouvait contribuer à mieux défendre ses intérêts ?

Merci au Conseil d’Etat. Merci à son Président M. François Longchamp et merci aussi à M. Luc Barthassat, responsable du « DETA » en charge de ce dossier, pour les promesses qu’ils nous tiennent mais qui n’engagent que ceux qui les écoutent ! Les habitants de Bernex et de la Champagne en ont marre et ne sauraient désormais se satisfaire de promesses. Ce sont des actes qu’ils attendent !

Le Conseil d’Etat a sans doute fait sienne cette maxime d’Henri Queuille :

« Il n'est aucun problème assez urgent en politique qu'une absence de décision ne puisse résoudre. »

 

Pour aller plus loin :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/enieme-coup-sang-...

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/La-fin-du-tram-d...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_14_du_tramway_de_Genè...

Commentaires

En plus de ces considérations "amusantes?" on peut ajouter le récent déplacement incompréhensible et totalement illogique de l'arrêt du bus 42 (qui a remplacé l'ancien bus S) à la Croisée de Confignon, de l'abribus existant vers la route de Soral et sans abribus, l'actuel devenant inutilisé. Nouvelle décision du DETA tout puissant puisque les TPG ne peuvent qu'appliquer ses consignes! On peut se demander si les fonctionnaires visitent les lieux avant de prendre de telles décisions?
Les usagers apprécieront: arrivant avec le tram 14 à la Croisée ils se voient donc privés de l'abribus. Merci à l'administration!.
A noter que l'abribus avait été construit par Confignon en janvier 2014 après des démarches tout sauf faciles, et accueilli avec remerciements par les usagers de Confignon, Lully et Sézenove, spécialement par les personnes âgées.
Merci au DETA de rétablir l'arrêt à l'abribus

Écrit par : Bobillier | 27/02/2017

Mais que voulez-vous de plus? Le tram, en permettant de rétrécir la route de Chancy, a dores et déjà atteint son but premier: pourrir la vie des usagers individuellement motorisés. Car à quoi bon sinon claquer des milliards pour des lignes de tram, qui n'apportent pas grand chose par rapport aux trolleybus, si ce n'est que ces derniers n'ont pas une telle emprise sur la chaussée.

L'achèvement de la ligne n'apporterait donc pas grand chose de ce point de vue, elle n'aurait d'impact que sur l'augmentation du confort des usagers, ce qui est,il faut bien l'admettre, un but très secondaire.

Écrit par : mikhail | 27/02/2017

" Mais que voulez-vous de plus? "

1° Rien de plus ! Seulement que l'Etat tienne sa parole et honore ses engagements. C'est un peu comme si vous aviez signé un contrat pour faire construire une maison et qu'on vous la livre sans toit. Vous ne seriez sans doute pas d'accord ...

2° L'achèvement de la ligne du tram 14 est conditionnée par la construction d'une route parallèle à la Route de Chancy : le Boulevard des Abarois. C'est une condition posée par la commune de Bernex. Par conséquent il n'en résultera aucun préjudice pour la circulation motorisée.

3° " .... Elle n'aurait d'impact que sur l'augmentation du confort des usagers, ce qui est,il faut bien l'admettre, un but très secondaire... "
Evidemment "très secondaire" pour qui n'emprunte probablement jamais les transports publics. Attendre jusqu'à une vingtaine de minutes l'arrivée hypothétique d'un bus de nuit, avec une valise et sous la pluie peut être "très secondaire", j'en conviens ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 27/02/2017

Ne le prenez pas mal... c'était du second degré bien sûr ;-) Je reste persuadé que cette frénésie du tout-au-tram, dans la tête de nos ayatollah verts, est avant tout destinée à assurer l'emm*** maximal aux automobilistes en permettant une réduction drastique des voies destinées au transport individuel, bien plus que le résultat d'une recherche de l'amélioration du confort des usagers TPG (puisque comme déjà dit, dans la plupart des cas, des trolleybus feraient très bien l'affaire, et auraient en plus l'avantage de pouvoir être détournés en cas d'accident et de panne d'un véhicule, ce qui est impossible avec le tram).

Écrit par : mikhail | 28/02/2017

Continuation de l'Etat ? De quoi diable parlez-vous ?
Les taxis subissent une nouvelle loi tous les six ans soit très précisément à chaque changement de magistrat au département correspondant qui considère tout simplement, et à chaque fois, que ce qu'a fait son prédécesseur ne vaut rien et qu'il faut remettre l'ouvrage sur le métier en reprenant tout à zéro.
Nous sommes ainsi passé d'un monopole d'Etat pour une centrale unique sous Unger, votée en 2014, à une libéralisation à peine voilée par la lex Uber de Maudet en 2016.
Non, franchement, je ne vois pas à quel concept vous faites référence ici.

Écrit par : Pierre Jenni | 03/03/2017

" Continuation de l'Etat ? De quoi diable parlez-vous ? "

" Non, franchement, je ne vois pas à quel concept vous faites référence ici. "

Ce concept a été invoqué par la Mairie de Bernex en réponse à mes préoccupations qui lui ont été adressées en octobre 2016. C'est un concept politique, inattaquable en soi : les hommes passent, l'Etat subsiste ...
Toutefois rien ne peut contraindre un futur gouvernement (ici le futur Conseil d'Etat issu des élection de 2018 ...), d'honorer des engagements pris en son nom par l'actuel collège gouvernemental !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 04/03/2017

"Blague à part, pourquoi la commune de Bernex ne demanderait-elle pas son rattachement à la France si cela pouvait contribuer à mieux défendre ses intérêts ?"
Bernex ? Vous vouliez probablement écrire Genève ?

Écrit par : Mère-Grand | 31/03/2017

Je rejoins absolument mikhail et affirme depuis longtemps qu'il n'y a pas plus idiot, monstrueux et cher qu'un tram, j'en développe régulièrement les raisons.

Genève et Lausanne eurent, avec d'autres, l'excellente idée de s'en débarrasser. Il a fallu une nuisible politique de gauche pour les réintroduire, j'espère que ce n'est que provisoire, et fais tout pour en tout cas.

L'abandon pour de bon du réseau n'étant, en l'état, pas vraiment immaginable, il faut finir impérativement ce tram 14 qui, s'arrêtant où il s'arrête, rajoute une idiotie à son idiotie. En ce sens vous avez raison d'être remonté.

Et ne vous étonnez pas que les lignes françaises soient faites en premier, on sait depuis longtemps pour qui le gouvernement genevois roule.

Écrit par : JDJ | 26/04/2017

@ JDJ :

" ... affirme depuis longtemps qu'il n'y a pas plus idiot, monstrueux et cher qu'un tram, j'en développe régulièrement les raisons. "

Idiot : pourquoi ? Monstrueux : certainement pas ! Cher : ordre de grandeur ~ 40 millions de francs / km de ligne, selon un chiffre communiqué le 26 avril au soir par les ingénieurs du "DETA" lors d'une séance d'information organisée à la Salle Communale de Confignon par "l'Association pour la Sauvegarde de Confignon et environs".
Toujours selon ces mêmes ingénieurs, la capacité de transport d'un tram est ~ 4500 voyageurs / heure, ce qui représente plus d'un véhicule par seconde si chaque voyageur prenait son propre véhicule. Ceci ajouté au trafic privé actuel, imaginez l'engorgement !

Par ailleurs, si vous n'aimez pas les trams, vous allez certainement adorer le projet que le "DETA" nous concocte. En effet, lors de cette même soirée d'informations, à laquelle M. Barthassat assistait, on nous a présenté un système de transport par câble qui risque de voir le jour entre la douane de Bardonnex et l'Aéroport. L'itinéraire de ce téléphérique automatique desservira notamment le nouveau quartier des Cherpines, à cheval sur les communes de Confignon et de Plan-les-Ouates, le P+R de Bernex, l'hôpital de Loëx, franchissement du Rhône, etc. jusqu'à l'extrémité est de l'Aéroport. Certains pylônes auront une hauteur de 60 mètres et par temps de bise, cela risque d'être assez sportif ...

Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 28/04/2017

Les commentaires sont fermés.